«

»

Nov 25 2015

Défendons la Prévention Spécialisée et les éducateurs de rue dans les Yvelines !

Pour des raisons purement comptables suite aux baisses de dotations de l’Etat, le Conseil départemental a décidé de couper dans le budget de la Prévention Spécialisée. C’est une décision totalement absurde et dangereuse ! Une fois encore, preuve est faite que l’austérité, nationale ou sa déclinaison locale, est incompatible avec les besoins de la population.

De nombreuses villes et associations dans les Yvelines sont touchées : Conflans, La Celle Saint Cloud, Versailles, Achères, Saint Germain-en-Laye, Les Mureaux, Verneuil… La Prévention Spécialisée mène pourtant, grâce à des équipes d’éducateurs de rue, un travail de terrain au contact des jeunes en difficulté et de leur famille. C’est toute une politique d’accompagnement, de soutien, d’insertion, de prévention, d’aide, d’éducation pour près de 4 000 jeunes dans les Yvelines qui est menacée de disparaître. Qui reprendra le travail de ces travailleurs sociaux ? Qui travaillera au contact des gens dans ces quartiers pour développer la vie sociale ? Personne, quel désastre…

La décision du Département signe l’abandon de toute une partie de la jeunesse et de la population par la République. Cette décision est d’autant plus irresponsable au regard d’une politique globale de sécurité. En effet, l’action de la Prévention Spécialisée empêche que les relations sociales ne s’enferment dans des logiques communautaires. Au vu des attentats récents à Paris, la Prévention spécialisée demeure d’autant plus indispensable qu’elle est un outil pour faire obstacle à la radicalisation. Maintenant que tout le monde reconnaît que sécurité et austérité sont incompatibles, il est temps de laisser, et même d’augmenter, les moyens de ceux qui travaillent pour la cohésion sociale et le vivre-ensemble. Pas de sécurité sans Prévention Spécialisée !

(télécharger le communiqué)